Adolescence et leçon de vie financière

L’idée était de vous présenter ma façon de gérer ses finances personnelles sans budget, dont la partie 1 est ici, mais les évènements en ont voulu autrement cette fin de semaine. Comme c’est encore très, très frais dans ma tête j’ai décidé de le partager ici.

Adolescence à la maison

J’ai deux adolescents à la maison, un garçon de 13 ans qui grandit et qui vieillit plutôt normalement. Par « normalement » je veux dire qu’il suit la courbe de croissance et de maturité attendue pour un ado dans une société comme la nôtre. C’est un bon élève, sans être excellent. Il a ce que je considère de bonnes valeurs, dans le sens où il est civique, il est poli, il ne ment pas, il étudie, il fait sa chambre et la vaisselle, et rend des services si on le lui demande. Il est gentil, et même généreux. Il pense régulièrement à faire de petits cadeaux à ses parents et à sa sœur pour son anniversaire et Noël, et même à son meilleur ami quand on part en vacances. Il ne dépense pas plus qu’il ne faut. Il peut lui arriver d’avoir des petites rages de sucre et là il va me demander sa carte de guichet pour aller au magasin. Je pense que c’est tout à fait correct. C’est un enfant et je pense vraiment qu’il se développe correctement. Surtout, et c’est très rassurant, il se rappelle de ce qu’on lui dit et des conseils qu’on lui donne, et les prend en considération quand le moment vient pour lui de prendre des décisions.

J’ai aussi une fille, qui a 17 ans, qui n’aime pas l’école, qui n’aime pas faire

Adolescence et leçon de vie financière Adolescence et argent

Leçon de vie financière pour adolescence

d’efforts en général, à part pour s’amuser. Elle n’aime probablement pas l’école parce qu’elle a des difficultés à lire. Elle est dyslexique et a un déficit d’attention sans hyperactivité, mais avec impulsivité. Elle ne fait jamais ses devoirs, ne révise jamais même si elle sait qu’elle a des examens. Elle ne range pas sa chambre et fait le strict minimum dans la maison, et encore c’est parce nous insistons. C’est le pire des exemples pour son petit frère mais en fait je pense qu’il a compris que sa sœur était « l’anti-exemple » à suivre. C’est triste mais c’est malheureusement le cas. Cela génère beaucoup de conflits entre elle et moi (et entre elle et son père, logiquement). Ma fille est une source intarissable de soucis. Ce n’est pas une mauvaise personne, mais nous ne partageons définitivement pas les mêmes valeurs elle et moi. Elle n’a aucune volonté, aucune discipline, elle a énormément grossi pendant la dernière année, elle ne fait pas attention à ce qu’elle mange, à ce qu’elle dit, à ce qu’elle fait. Elle agit et se demande seulement ensuite, c’est-à-dire trop tard, ce qu’elle a fait (d’où son diagnostic de déficit d’attention AVEC impulsivité).

Mes adolescents et l’argent

Je leur ai ouvert un compte en banque chacun à Noël, ma fille quand elle a eu 14 ans et mon fils à 12 ans. J’ai procuration sur leur compte, c’est-à-dire que je vois les transactions qui s’y passent mais je ne m’en mêle jamais… À part hier, je vous raconte ça sous peu. Je verse à chacun, tous les vendredis, 17$ sur le compte de ma fille et 13$ sur celui de mon fils. Un dollar pour chaque année vécue. Le but de ce compte en banque est de leur offrir l’autonomie, et un pas de plus vers l’indépendance. En tout cas, je voudrais leur apprendre à être plus autonome et à commencer à prendre des décisions relatives à l’argent. De la même manière que dans la vie, le compte en banque de ma fille reflète son manque de maturité et de jugement. Celui de mon fils au contraire est stable, et se maintient au dessus de 400$ en moyenne.

Jusqu’ici ma fille n’a jamais été capable de mettre un sou de côté. Elle attend chaque vendredi avec grande impatience et dès le virement je vois des achats au Jean Coutu, au Dollarama, Mac Do… Bref, tout ce qu’elle peut acheter avec ses 17$ qu’elle ne met jamais de côté. En général elle a entre  0,18$ et 2,50$ sur son compte, c’est un véritable cauchemar vivant pour moi de la voir aller, manger sa vie (elle ne s’achète que des cochonneries à manger) et boude les repas santé que l’on fait à la maison. Je lui ai donné sa carte de guichet quand elle a eu 15 ans, en espérant qu’elle comprendrait *enfin* et qu’elle prendrait ses affaires en main. Peine perdue.

Mon fils n’a pas encore la responsabilité de garder avec lui sa carte de guichet. Il le voudrait mais il a tendance à perdre ses affaires. Nous avons réglé le problème des clés, nous utilisons maintenant une serrure à code pour entrer dans la maison, mais perdre sa carte de guichet serait vraiment trop compliqué à gérer car il faudrait que je l’emmène en faire faire une autre et je n’ai vraiment pas le temps pour les activités non absolument nécessaires dans ma vie, donc j’attends encore un peu qu’il prenne en maturité. De toute façon il n’a que 13 ans, il n’y a pas vraiment d’urgence. Ma fille par contre n’a *jamais* perdu ses clés ni sa carte de guichet. C’est la seule chose sur laquelle elle a un vrai contrôle, c’est pourquoi je n’ai jamais eu de problème à les lui laisser.

Comme quoi, voici deux adolescents, élevés exactement de la même manière et pourtant totalement différents. Dans le caractère, l’adaptabilité, la personnalité, la maturité, ils ne se ressemblent pas du tout. Évidemment mon fils n’a pas de difficulté d’apprentissage et c’est probablement l’une des raisons qui fait que ma fille a autant de difficulté à gérer sa vie et ses affaires en général. Je pense vraiment qu’elle serait différente si elle n’était pas dyslexique. Sa condition affecte beaucoup sa vie et la perception qu’elle a d’elle-même, ainsi que celle qu’elle donne aux gens. Je vois bien qu’elle est mal dans sa peau et à 17 ans c’est une période charnière dans une vie. On n’est plus enfant mais pas encore adulte… C’est compliqué…

La leçon de vie financière de ma fille

Dernièrement elle semblait vraiment mettre de l’argent de côté. Jusque là elle l’avait toujours dit mais je voyais bien qu’elle mentait puisque j’ai accès à ses transactions sans qu’elle le sache. Hé oui, ma fille ment aussi, ce qui est quelque chose que je ne comprends pas et que j’abhorre en plus. Pourquoi mentir sans raison?… Ce n’est pas comme si je la poussais et lui demandais combien elle avait sur son compte, je ne m’en mêle pas, je me contente de constater sans prendre action. Là son compte chèque avait atteint la somme d’un peu plus de 100$, ce qui montrait bien qu’elle avait effectivement décidé de changer. Je m’étais surprise à espérer qu’elle avait enfin compris quelque chose, mais je me méfie des mauvaises surprises, elle n’en est pas à sa première. D’un autre côté il est possible que son père lui donnait de l’argent liquide et qu’elle n’avait donc pas besoin de dépenser celui qui est sur son compte, je ne sais pas. Nous sommes divorcés et je ne sais pas ce qu’il se passe quand ma fille est chez son père.

Je fais mes comptes toutes les fins de semaine et ce samedi, quelle n’a pas été ma surprise de constater que le compte en banque de ma fille est passé de +100$ à -119,35$!! C’est bien la première fois que ça arrive, elle est officiellement en négatif!! Pourtant elle a un compte Jeunesse à la Banque Nationale, je ne savais même pas qu’elle pouvait aller dans le rouge!

En regardant ses transactions je réalise qu’elle a en fait lié son compte chèque avec un compte Paypal qu’elle a ouvert en trichant sur sa date de naissance afin d’avoir l’âge légal. En regardant sur internet on se rend compte que c’est une pratique très courante… Il semble qu’il y ait énormément de mineurs qui ouvrent des comptes sur Paypal… Une fois le lien activé, elle est allée magasiner tout simplement sur Wish.com! Et voilà! Simple! Sauf qu’elle n’a jamais pensé qu’elle ne devait pas dépenser plus que ce qu’elle avait dans son compte! Elle a dû se dire, « Wow, c’est génial ce truc, je peux y aller »! Et il n’y a aucun mécanisme ni méthode qui empêche quelqu’un de dépenser plus qu’il n’a. C’est sûr, ça ne ferait l’affaire d’aucune institution financière! Je suis vraiment très déçue par le système… Qu’on fasse ça à un adulte, passe encore, mais le compte Jeunesse de la Banque Nationale, ou de n’importe quelle banque en fait, devrait empêcher ce genre de situation d’arriver.

Je vous accorde que, malgré tout, elle a été raisonnable. Elle aurait pu dépenser bien plus que ce qu’elle n’a fait, ou encore acheter n’importe quoi… Je cherche le positif là où il y en a, j’avoue. Elle s’est contentée d’acheter des écouteurs Blue tooth et des vêtements… Des vêtements sur un site en Chine, sans les essayer… Bien hâte de voir ce qu’elle va recevoir.

Par contre elle est tombée dans le rouge et la Banque Nationale ne l’a pas raté. Crac, 45$ de frais, sur un compte JEUNESSE pour être à découvert! Et la banque ne l’a jamais contacté, ne lui a jamais envoyé de notification pour l’en informer. Si je ne lui avais pas dit elle aurait pu simplement penser que tout était correct, et continuer!

Ce que j’ai fait quand j’ai réalisé? J’ai contacté ma fille (elle était chez une amie) et lui ai fait la peur de sa vie en lui disant qu’elle était maintenant officiellement endettée et qu’elle avait très besoin de mettre de l’ordre dans sa vie. Vous voyez, rendue là je n’ai aucune intention de faire obstruction à ce qui lui arrive. Je vois ça comme une leçon de vie qui ne coûte pas trop cher, et j’espère VRAIMENT qu’elle va comprendre. En tout cas elle était sous le choc quand je lui ai appris la nouvelle.

Elle a paniqué et m’a demandé de fermer son compte, ce à quoi j’ai répondu que ce n’était pas possible puisqu’elle doit de l’argent dessus. Elle m’a aussi dit qu’elle allait travailler pour me rembourser, ce à quoi j’ai répondu que lorsqu’on travaille on a besoin d’un compte en banque pour se faire payer. Disons que ma fille n’est définitivement pas connectée avec la réalité. Ce qui ne fait que marquer davantage nos différences parce que moi, je le suis presque trop!

Bref, elle m’a rendu sa carte de guichet de son plein gré en me disant qu’elle n’était vraiment pas prête, et elle a fermé son compte Paypal… [Mise à jour: J’ai appris plus tard qu’elle n’avait pas pu le fermer, je raconte ce qu’il s’est passé dans l’article Adolescence et péripéties financières]J’insiste de plus pour qu’elle renfloue son compte et revienne au moins à 0$… Je considère que c’est une belle leçon, si elle peut l’apprendre maintenant et pas quand elle sera majeure et considérée officiellement responsable. Ce qui va immanquablement impacter négativement son dossier de crédit.

J’ai en plus vu la possibilité de faire d’une pierre deux coups : Ma fille ne range jamais sa chambre, il y a dedans un désordre innommable, elle ne range rien et ne sait même pas ce qui lui appartient. Je lui ai donc dit qu’au lieu de travailler (elle est sensée étudier après tout) il faudrait qu’elle vende certains de ses biens sur kijiji, et qu’elle en profite pour donner ce qui ne se vend pas et dont elle ne se sert plus. Cela lui donnerait de l’expérience pour enfin se prendre en main, la ferait travailler sur un objectif, lui donnerait peut-être de la confiance en elle et lui permettrait de me rembourser sans que j’ai à m’en mêler. En bonus elle rangerait sa chambre et ferait enfin le vide!

Maintenant… Je ne sais pas si elle va le faire, j’en doute honnêtement parce que ça fait assez longtemps que je ne me fais plus d’illusions sur le compte de ma fille. Je pense qu’elle doit de l’argent à tellement de monde, son petit frère y compris… Elle fait elle en doit à tout le monde sauf à moi, elle ne m’a jamais rien demandé, et heureusement d’ailleurs! Le fait est, elle ne rembourse jamais (aussitôt emprunté et dépensé, aussitôt oublié!), mais jusque là les transactions étaient en argent liquide, entre amis et dans la famille. Cette fin de semaine on a sauté une nouvelle étape, on est officiellement en dettes avec une banque!… Je n’ai pas d’espoir à ce que ça change, mais peut-être qu’avec une leçon comme celle-ci, elle aura appris quelque chose. L’essentiel, c’est qu’elle s’en rappelle! L’avenir nous le dira.

Participez