Comment réussir un défi zéro dépense!

Je suis tombée sur les défis zéro dépense par hasard. En fait c’était plus par nécessité; je me cherchais un moyen intelligent de dépenser moins. Je ne parle pas ici de grosses dépenses, je suis de nature frugale, mais je pense surtout aux dollars qui glissent ici et là de nos poches sans qu’on ne le réalise vraiment. Je déteste me demander à la fin du mois où est passé mon argent.

Voici un article qui tombe exactement sur la définition directrice de ce blogue : Être et avoirs. Se connaître, mieux se comprendre et ainsi avoir une influence sur ses avoirs.

Si vous avez lu un peu sur moi vous savez que je travaille à mon compte. Ceci implique qu’il faut aller luncher avec les collègues et partenaires afin de tisser et d’entretenir des liens. Cela arrive surtout en début de contrat, mais ces habitudes rentrent facilement dans la routine, sont insidieuses et sont ensuite difficiles à courber.

Personnellement j’utilise Quicken Home & Business pour traquer mes dépenses. C’est un outil que j’utilise depuis plus de 10 ans maintenant et que j’aime beaucoup. C’est en fait en consultant mes postes de dépenses sur Quicken à la fin de l’année 2017 que j’ai réalisé la somme abyssale que j’engouffrais dans les lunches, les snacks et les cafés chaque semaine, soit plus de 3,400$ par année!

Si on fait un calcul rapide, il y a officiellement 249 jours travaillés au Canada, auxquels je retire environ 25 jours de vacances, ce qui fait 224 jours. Si je divise 3400 par 224 cela fait un total de 15.17$!!. Quicken est assez granulaire pour me permettre d’identifier les repas pris au restaurant de ceux considérés comme « fast food » (pris dans les foires alimentaires, ou food courts), donc il n’y a aucun doute sur ces dépenses. Je les ai vraiment eu au bureau, pas en famille, en allant manger en semaine le midi. Bref, la constatation a été dure et sans appel… Un vrai réveil!

J’ai donc conclu qu’il fallait que j’arrête ce genre de dépenses, et le plus vite serait le mieux; de plus, après un an bien entamé sur ce contrat je n’avais plus vraiment besoin de « réseauter » autant. Mais bon, j’ai constaté rapidement que c’est bien plus facile à dire qu’à faire! L’être humain est ainsi fait, nous sommes des animaux de routine et d’habitudes. Et puis il y a aussi l’effet d’influence. On suit le groupe. Bref, ça n’a vraiment pas été facile, mais la bonne nouvelle est que j’y suis arrivée, et la meilleure nouvelle encore est que j’ai développé à partir de cette expérience une nouvelle routine qui me permet de dépenser moins de façon constante. Je dirais plus en fait, de façon contrôlée.

Le principe est simple, et il est d’ailleurs très connu et utilisé chez nos voisins du sud anglophones et les anglo-saxons en général pour garder la main sur ses finances. Cette méthode commence également à se populariser chez les francophones. En anglais on appelle ces défis les « No spend challenges », en français ce sont les défis zéro dépense. Il y a énormément de variantes mais le principe général est le même : Se contrôler pour ne rien dépenser!

Si vous avez un problème de cash-flow et souhaitez mettre un frein sur vos dépenses alors vous êtes au bon endroit. Voici mon expérience sur la question.

La naissance d’un défi zéro dépense

Quand j’ai réalisé la gravité de la situation j’ai décidé de prendre le taureau par les cornes et de mettre le holà sur mon comportement. À l’époque, cela fait environ 3 ans de cela, je ne savais rien de ce genre de défi. Par contre je savais que j’avais un problème et qu’il fallait que je le règle. Apprendre que je faisais partie d’une communauté qui avait le même problème que moi ne m’importait absolument pas, sinon j’aurais cherché sur le net; c’est ce que je fais d’habitude quand j’ai un problème mais là je n’y ai juste jamais pensé. La solution pour moi dans les faits était simple : Arrêter de dépenser! Ne rien dépenser. Absolument rien. Je n’ai pas pensé plus loin. J’ai juste décidé que j’étais prête et de m’y mettre, le plus vite possible.

Par contre je savais par instinct que je ne pouvais pas garder ce défi pour moi. Si j’avais gardé mes intentions cachées ça n’aurait jamais pu fonctionner. J’ai donc pris les mesures suivantes :

  1. J’ai ravalé ma fierté et informé mes collègues de la situation afin qu’ils ne me demandent plus de les suivre, qu’ils ne m’invitent plus, ou encore pour les rassurer et ne pas qu’ils s’inquiètent et se demandent ce qui m’arrivait. Je n’aurais jamais pensé ça mais c’est quelque chose de prendre sur soi pour avouer aux autres la situation dans laquelle on se trouve. Je leur ai dit la vérité, je dépense simplement trop pendant les repas du midi (et c’est en plus des dépenses d’épicerie!); le total sur l’année monte à pratiquement le prix de billets d’avion aller-retour pour l’Europe, pour 4! Ils ont bien pris la chose et ont même d’ailleurs admis qu’eux aussi dépensaient trop, ce que je n’ai aucun mal à croire!
  2. J’ai préparé mes lunches, moi qui déteste faire ça, je m’y suis mise et je m’y suis tenue. Franchement, ce n’était pas évident. Ça prend un plan, de la détermination, et du courage (oui, étonnamment, du courage aussi) pour, semaine après semaine, préparer un menu, faire son épicerie en conséquence et surtout se lever plus tôt (moi qui adore la position horizontale lol) pour mettre le nez dans le frigidaire chaque matin de semaine.

Résultat de mon premier défi zéro dépense

J’y suis arrivée, mais ça a été beaucoup plus difficile que je ne le pensais. Et j’ai à peu près détesté chaque instant de cette expérience.

En fait, même si je comprenais pourquoi je le faisais et que je savais que c’était la bonne chose à faire je n’étais pas préparée mentalement pour y arriver… disons, avec grâce et philosophie lol! J’ai utilisé la force brute qui est certes très efficace mais qui laisse franchement des traces!

Le mois suivant, j’ai décidé de changer un peu de stratégie pour rendre le défi plus facile à relever. Ça a fonctionné. Et puis j’ai continué, tranquillement, sur ma lancée. C’est devenu de plus en plus facile, et comme une seconde nature pour moi (c’est en fait le principe d’une habitude que l’on réussi à adopter). Aujourd’hui je n’ai plus vraiment besoin de me dire : « Tiens Val, ça fait longtemps que tu ne t’es pas fait un défi zéro dépense, allez, on s’en fait un »… Ça se fait tout seul!

Principes de base pour mettre en place et réussir un défi zéro dépense

Il y en a peu, l’idée est de faire simple ET efficace

Établissez vos propres règles

Le principe est simple: Je suis en contrôle. Je suis responsable de mon argent. Je décide donc de ce qui me convient et de ce qui ne fonctionne pas pour moi. C’est un petit peu comme se mettre au régime après le temps de fêtes, c’est-à-dire reprendre le contrôle sur soi.

Voici les règles que j’utilise:

  1. Je me mets un objectif de ne rien dépenser pendant au moins 15 jours sur une période de un mois. Cela peut être n’importe quels jours sur toute la période, tant que le total est 15. Chaque personne est différente, et à chacun sa méthode. Vous pouvez décider de faire 10, 15 ou même le mois complet d’affilée. À vous de voir et de tester ce dont vous êtes capable. Le principe des 15 jours par mois me convient bien parce que cela veut dire qu’à mon bilan de fin d’année, si tout s’est bien passé et que j’ai réussi tous mes défis j’ai eu 6 mois de journées à dépenses zéro! Vous n’êtes bien sûr pas obligé de vous engager tous les mois. L’essentiel est de s’y mettre, vous verrez bien comment ça va aller.
  2. Tout ce qui est factures récurrentes et les (vraies!) dépenses d’épicerie ne comptent pas. On doit continuer d’honorer ses dettes tels que prêt hypothécaire, factures d’électricité, les pleins d’essence, etc… bref les dépenses courantes et non superflues demeurent! Mon défi original consistait uniquement à ne plus dépenser dans les lunches, les snacks et les cafés. Ce n’est que plus tard que j’ai décidé d’étendre le défi aux autres dépenses mais dans mon cas c’était vraiment là où le bât blessait parce que je dépense peu en général. Par conséquent les jours où je paye les factures nécessaires et récurrentes ne comptent pas comme des jours de dépenses. C’est la dépense inutile et insensée que je vise spécifiquement. Si j’achète des chips ou des bonbons, ou encore des chocolats pendant que je fais l’épicerie, c’est-à-dire que je fais des dépenses non nécessaires et que je me sers de l’épicerie comme prétexte, c’est une journée de dépense zéro perdue. Il ne faut pas se voiler la face, acheter des cochonneries revient à ne pas respecter les règles du défi. Même si on les achète à l’épicerie, c’est quand même des cochonneries!

Il y a aussi d’autres règles qui peuvent être mises en place, même si personnellement je ne le fais pas parce que j’aime les choses simples. Vous pourriez créer les exceptions suivantes pour adoucir votre défi :

  1. Acheter avec une carte-cadeau
  2. Vendre quelque chose et prendre le montant de cette vente pour effectuer un achat.

Aussi, essayez d’éviter de vous mettre dans des situations difficiles ou qui ne font pas de sens, comme par exemple entreprendre un défi zéro dépense quand on est en vacances?! Déjà partir en vacances devrait être un objectif pour lequel vous devriez avoir économisé afin de ne pas accumuler de dettes. Si on part de ce principe là vous devriez avoir quelques fonds pour vous permettre quelques indulgences.

Le but est de créer un défi qui sera difficile à relever mais pas impossible. Après tout le but ultime est de se sentir meilleur ET d’économiser de l’argent! Vous devez établir vous-mêmes les règles de votre défi et vous sentir en accord avec ces règles.

Traquez vos progrès!

Il n’y a rien de plus satisfaisant et motivant que de constater de visu que l’on fait des progrès! Vous ne pouvez pas vous attendre à réussir un défi zéro dépense si vous ne traquez pas vos progrès. Il faut que vous sachiez, à la fin du défi, combien de jours vous avez réussi à faire! Vous devez surveiller de façon systématique et rigoureuse votre progression. Vous devez savoir combien de jours il vous reste pour atteindre votre objectif avec succès.

Nous sommes au XXIème donc le réflexe logique est d’utiliser une application pour y arriver; bien sûr la bonne vieille méthode stylo/papier est aussi très efficace!

J’utilise Quicken pour traquer mes dépenses mais je ne m’en sers pas tous les jours. Quant à la bonne vieille méthode Papier… Je travaille dans le domaine de l’informatique et suis le plus « virtuel » possible. J’utilise donc une application que j’ai installée sur mon cell. L’application que j’utilise est pour Android seulement, mais je suis certaine qu’il y en a de très efficaces pour iOS également. Elle est gratuite, sans publicités et elle est superbement bien évaluée par les gens comme vous et moi. Rien d’étonnant, elle est excellente! Loop – Suivi d’habitudes. Notez qu’il ne s’agit pas d’un message sponsorisé – j’aime vraiment cette application et cela ne me rapporte rien de vous la recommander, elle est gratuite. Loop permet de définir un objectif, et fournit un calendrier sur lequel on marque, tous les jours, si on a réussi à l’atteindre ou pas.

Voici une capture d’écran de mai 2018, où je rencontre mon objectif de 15 journées de zéro dépense.

Défi dépenses 0$ - Mois de mai 2018
Défi zéro dépense – Mai 2018

J’utilise cette application pour suivre mes dépenses tous les mois, mais sans vraiment me lancer de défi. Comme je l’ai dit plus haut, une habitude que l’on acquière finit par devenir une seconde nature. Je me suis habituée à utiliser cette application et du coup je l’utilise et la mets à jour tous les soirs à 21 :00. J’ai utilisé la fonction de rappel intégrée et cela me permet de ne pas rater une journée, même les fins de semaine. Je peux remonter dans le temps et vous dire exactement quels jours dans l’année j’ai réussi mon défi ou pas. Maintenant, quand je m’offre un lunch ou un café je le fais en pleine conscience de mon acte. Je me fais un vrai cadeau, de moi à moi. Je sais que le soir même je ne vais pas cocher cette journée parce que je n’aurais pas réussi mon défi mais je serai en accord avec moi-même.

Défi dépenses 0$ - Bilan pour 2019 sans le mois de décembre
Défi zéro dépense – Année 2019

Vous pouvez également voir mon pourcentage de réussite sur l’année. Je suis à 47% donc j’ai presque atteint mon objectif de 50%, ce que je devrais atteindre à la fin de décembre… Il ne faut pas oublier que j’ignore complètement ce défi pendant une trentaine de jours en été, surtout en août. Cette année ma sœur est venue nous visiter avec son fils et la petite amie de son fils. Évidemment je n’ai pas regardé à la dépense. Malgré tout je considère que je fais très bien. Je préfère par contre en être sûre grâce à une application qui traque toutes mes actions plutôt que de vivre sur une impression.

En passant vous pouvez constater que le mardi je réussi rarement mon défi. C’est parce que le mardi est notre journée sans les enfants à Bob et moi. Nous sortons le mardi soir. Quelques fois nous allons à une game de hockey, et bien sûr on achètera des Tim bits au Tim Hortons parce que c’est la concession la moins chère du Centre Bell. En fait les prix sont les mêmes qu’en dehors, ce qui n’est pas le cas pour toutes les autres concessions! D’autres fois on ira à Bulk Barn et on achètera des bonbons et de petites cochonneries… Bref le mardi n’est pas un très bon jour pour nous pour réussir un défi zéro dépense! Heureusement qu’il y a les autres journées! 😊
Le vendredi aussi n’est pas facile parce que voilà, c’est vendredi et que ça fait du bien de se reposer de la semaine. Le but n’est pas de se priver, mais de se contrôler.

Affirmez-vous – Soyez imputable!

Partagez vos progrès avec au moins une personne de façon régulière et si possible quotidienne. Cela peut être vos parents, vos enfants, vos amis, vos collègues, le garde que vous croisez tous les jours en entrant au travail, votre femme de ménage si vous avez le privilège d’utiliser ce genre de service… Ça peut même être des gens que vous ne connaissez même pas si vous décidez d’utiliser les réseaux sociaux. Bref, partager vos progrès parce que cela vous aidera et vous motivera à continuer. L’imputabilité est le meilleur moyen de réussir sur le long terme.

Maintenez une liste de tout ce que vous voulez acheter

Je sais, ça parait bizarre mais si vous êtes en mesure de consigner quelque part, sur une feuille de papier ou sur une application, la liste de ce que vous voulez acheter ainsi que son coût, sans céder à la tentation cela va vous aider pour la suite.

À la fin du défi, additionnez les montants que vous auriez dépensés si vous aviez cédé, et constatez l’économie que vous avez faite. Dites-vous bien que tout ça c’est grâce à vous et à personne d’autre!

Dans mon cas c’est plus facile, il s’agit d’éviter de dépenser pour un lunch, un snack ou un café. J’arrondis cette dépense à 10$ pour chaque journée où le défi est réussi. Loop me dit que cette année j’ai réussi mon défi 137 fois même si je ne suis pas encore rendue à la fin de l’année. Cela veut dire que j’ai économisé 137 x 10 = 1,370$ pour 2019. Wow! Et l’année n’est pas finie! 😊

Garder une trace de vos dépenses non dépensées est LE moyen de savoir combien vous avez économisé sur votre défi zéro dépense. Ne pas dépenser c’est excellent, mais savoir ce qu’on a économisé est encore mieux. Personnellement j’ai économisé environ 125$ sur 11 mois (1370 / 11) et je me suis tout de même donné le droit à quelques petites gâteries de temps en temps. Disons qu’il y a de la place pour faire mieux, mais l’essentiel n’est pas de se priver de tout et de vivre malheureux. L’essentiel est de rester en contrôle et de savoir exactement où va son argent.

Maintenant dès que j’ouvre mon porte-monnaie je fais un acte conscient et je m’en rappelle. Je sais exactement quand et pourquoi je le fais.

Conclusion sur mon défi zéro dépense

Cette méthode est la plus facile parmi toutes celles qui existent sur la toile. Elle est parfaite pour ceux qui commencent et qui veulent se mettre à l’eau. Elle est moins exigeante, elle pardonne mieux mais elle est tout de même rigoureuse et efficace. Les économies réalisées en réduisant vos dépenses de 50% sur un mois s’additionnent vraiment! Si vous êtes vraiment discipliné prenez cet argent de votre compte et mettez-le sur votre dette si vous en avez, ou placez le car c’est de l’argent que techniquement vous n’êtes pas censé avoir!

Connaissiez vous le concept des défis zéro dépense avant aujourd’hui? Si Oui, en avez-vous déjà complété un? Comment c’était? Est-ce que celui-ci vous intéresse?

Participez