35 façons d’économiser de l’argent simplement

Voici ce que je fais au quotidien pour économiser de l’argent, ainsi que les différentes façons dont je m’y prends. J’en ai compté 35, mais je suis certaine que cette liste peut grandir encore. En d’autres termes, sans vivre chichement et se priver de tout car ce n’est pas le but, cette liste veut juste démontrer que l’on peut vivre heureux et confortablement, de façon équilibrée tout en profitant, mais sans jeter son argent par les fenêtres. Sans plus tarder, je lâche la bête!

  1. Je n’achète jamais de café au travail. J’amène mes propres capsules ou je m’en passe
  2. Je ne vais pratiquement jamais au restaurant pendant la semaine. Cela m’arrive mais certainement beaucoup moins qu’avant (moins de 4 fois par mois). Je me suis prise en main sur ce point, grâce à Quicken et aux défis zéro dépense, car c’était vraiment désastreux. En fait j’ai réalisé qu’à chaque nouveau contrat ma facture de restaurants augmente de façon astronomique (on veut créer des liens, savoir à qui on a affaire, se faire connaitre, c’est normal) mais il faut aussi s’assurer qu’elle redescende!
  3. Quand nous allons au restaurant en famille c’est le vendredi soir ou le dimanche matin, et c’est vraiment pour manger des choses qu’on aime mais qui ne sont pas faciles à faire à la maison. On en fait une fête !
  4. J’essaie d’économiser de l’énergie dans la maison en suivant les conseils d’Hydro Québec en matière d’économie d’énergie. Allez voir, ça vaut vraiment le coup !
  5. Nous n’avons pas de lave-vaisselle. C’est une tâche que nous effectuons chacun notre tour
  6. Nous n’avons pas de piscine ni de spa. Au Québec, à moins d’adorer l’eau ou d’avoir une piscine couverte, le coût d’entretenir une piscine est immense comparé au nombre de fois que l’on peut s’en servir
  7. Notre abonnement au câble se limite purement et simplement à l’internet. Nous n’avons pas la télévision ni le téléphone à la maison. Remarquez, tous les membres de la famille ont un cellulaire, mais ça aussi on le magasine!
  8. Je négocie tous les ans mes factures de cellulaire. Je déteste ça mais ça rapporte, donc je le fais
  9. J’appelais Vidéotron tous les ans pour négocier ma facture internet, et puis un jour j’en ai eu assez et j’ai fait le saut, maintenant nous sommes chez EBOX (la boîte électronique), qui nous coûte une fraction du prix sans négociations, pour avoir internet illimité avec la même vitesse, et qui en plus utilise le réseau Vidéotron ! Donc aucun arrêt de service et à part l’installation, qui s’est faite par les employés de Vidéotron (!) je n’ai jamais eu à les rappeler depuis. Le bonheur ! Si vous décidez de vous abonner chez eBox s’il-vous-plaît donnez-leur mon code de référence GV191. Grâce à vous j’aurai un rabais de 1$ sur ma facture mensuelle, c’est toujours bon à prendre !
  10. Nous n’achetons jamais de meubles neufs, sauf les matelas pour lesquels je n’hésite pas à dépenser. Kijiji est pour moi une source incroyable pour les achats de seconde main de toute sorte. Ou encore on s’échange des meubles entre amis
  11.  Je ne paye pas plus de 25$ cash pour une bicyclette. Je les achète pendant la période des ventes de garage, après essai, et elles font parfaitement l’affaire !
  12. C’est moi qui magasine les hôtels, les couettes et café ou les évènements en général. Si on décide de s’évader pour une fin de semaine je traque les prix sur Hotwire et j’utilise Priceline (sites en anglais) pour négocier mon propre prix. De cette façon j’ai pu décrocher une nuit au Westin au centre-ville de Ottawa pour 65$ (US). Je ne paye jamais pour le stationnement dans les hôtels, qui est usuraire. Je me gare dans la rue. La fin de semaine à Ottawa c’est gratuit, c’est mon endroit favori pour changer d’air à moindres frais
  13. Faire les choses soi-même représente une énorme économie en général. Faire ses lunches, par exemple, ou faire soi-même ses changements de pneus. En rénovations surtout, l’effort vaut largement le coup. Avant de rencontrer mon Homme je faisais déjà quelques rénos par moi-même. Attention, rien qui ne touche l’électricité ou des projets trop dangereux, comme le ramonage de la cheminée. Je tiens à ce que mes assurances fonctionnent et je ne fais rien de risqué. J’ai notamment installé le plancher flottant dans le sous-sol, refait la salle d’eau du rez-de-chaussée, changer des robinets, des luminaires, les thermostats. Google était mon meilleur ami; il n’y a rien qui ne soit pas expliqué, souvent en images ou en vidéo, sur internet ! Et puis maintenant je vis avec le Roi de la Rénovation et du bricolage lol. Il n’y a absolument rien que mon Homme ne sache pas faire, ça donne un sentiment d’indépendance incroyable, sans parler des économies, qui se comptent facilement en milliers de dollars !
  14. Je m’organise pour faire l’épicerie une fois par semaine, et évite ainsi les tentations potentielles. Je fais mon magasinage en général le samedi matin et j’organise mon itinéraire de façon à ne pas faire de va-et-vient. J’optimise mes déplacements
  15. Je cuisine à la maison autant que possible, et j’en fais toujours plus afin qu’il en reste
  16. Je n’ai aucun intérêt pour le « bien paraître ». Le jugement des autres ne m’intéresse pas, sauf s’il est question de mon rendement professionnel. Je dépense donc très peu sur mon apparence. J’achète de nouveaux vêtements quand ils sont usés, pas quand ils ne sont plus à la mode. D’ailleurs je n’ai aucun intérêt pour la mode
  17. Dans la même veine, je ne fais jamais de lèche-vitrine. C’est une plus une question de goût qu’autre chose, je n’aime pas magasiner, sauf si c’est essentiel (bottes d’hiver, manteaux, maillots, etc…)
  18. J’utilise une carte de crédit qui ne me coûte pas un sou et qui en plus me verse une remise en argent sur chacun de mes achats. Je préfère ça de loin aux points ou aux cartes fidélité.
  19. J’organise mes opérations bancaires de manière à ne payer qu’un minimum de frais. Si on travaille pour un employeur on peut très bien s’organiser pour ne payer aucun frais du tout de nos jours
  20. Je ne fais jamais d’achat impulsif. Lorsque j’achète quelque chose, j’essaie de toujours séparer mes «besoins» de mes «envies».
  21. Lorsque je trouve quelque chose dont j’ai vraiment besoin, je compare des produits similaires, quelques fois pendant des mois. Ça peut me prendre une année ou plus mais quand j’achète je suis tout à fait convaincue et certaine de mon achat. J’attends systématiquement que l’objet de ma convoitise soit mis en vente. C’est un peu comme une chasse pour moi, un jeu de piste. J’en sors toujours gagnante. De plus, si je trouve l’article en ligne, je vérifie si je peux obtenir une remise en argent en passant par les sites gratuits Rakuten (anciennement Ebates) ou Great Canadian Rebates (site en anglais seulement). Pour votre information, si vous cliquez sur l’un de ces liens, décidez d’en profiter pour vous inscrire et acheter quelque chose je vais recevoir une commission en retour. C’est comme une façon de me remercier pour le service rendu de vous les avoir fait connaitre
  22. J’ai fait l’erreur d’acheter une voiture neuve UNE fois, je ne le referai plus. Je recherche toujours les voitures de bonne qualité qui consomment peu, avec peu de kilométrage, et je paye cash (c’est-à-dire que je n’emprunte jamais pour acheter). Dès l’achat je mets de l’argent de côté pour mon prochain véhicule. Je les utilise au moins pendant dix ans, mais elles sont toujours sécuritaires, bien entretenues et je m’organise pour pouvoir vendre mon ancienne voiture et en tirer ainsi le maximum
  23. Je conduis avec le souci du rendement énergétique en tête. Je vais écrire un article à ce sujet, il y a beaucoup d’argent à économiser de cette manière !
  24. C’est plus un choix de vie qu’autre chose, mais je ne fume plus depuis que j’ai voulu avoir des enfants, donc depuis presque 20 ans maintenant ; je n’ai jamais pris de drogue et je ne bois pratiquement pas. Mon Homme ne boit pas du tout, donc je l’accompagne.
  25. Je n’ai pas d’assurance vie; bien sûr tout dépend de la situation personnelle de chacun. J’en avais une quand les enfants étaient petits mais je n’en ai plus besoin
  26. Je magasine régulièrement (environ tous les 3 ans) pour mes assurances auto et habitation
  27. Je paie une franchise plus élevée sur mes assurances afin de réduire le montant de mes primes
  28. J’achète des objets de qualité, qui prennent plusieurs années à amortir mais j’y gagne toujours sur le long terme
  29. J’emprunte des livres à la bibliothèque ou je les achète quand la bibliothèque les met en vente. À 25 sous le livre, j’achète. Je m’assure cependant que ce sont des livres que j’aurais plaisir à relire parce que je déteste m’encombrer d’objets. Je suis minimaliste de nature
  30. J’emprunte des DVDs à la bibliothèque, ou on regarde ceux de mon Homme. Avant de me connaitre il en faisait la collection ! Des centaines de DVDs achetés neufs et qui encombrent maintenant un placard du sous-sol… De tous types… Il aurait pu faire compétition à Vidéotron à l’époque où on pouvait encore louer des films en allant dans une boutique… J’exagère à peine. Soupirs… Je le vois comme un terrible gaspillage d’argent parce que ces DVDs ne prendront jamais en valeur, au contraire… Et éventuellement ils disparaitront carrément et on n’aura même plus de support pour les visionner. Bref, tout ceci pour dire que nous n’allons jamais au cinéma. Ça nous arrive aussi de regarder des films, des documentaires ou des shows sur internet, mais c’est rare
  31. Je ne laisse jamais d’argent sur mon compte chèque, que ce soit personnel ou de compagnie. Je transfère tout l’argent dont je n’ai pas besoin dans mon compte d’épargne à taux d’intérêt élevé tous les mois, comme expliqué dans l’article Comment organiser ses finances sans budget – Partie 1 et Comment organiser ses finances sans budget – Partie 2, ou encore je le place
  32. Quand j’ai acheté ma maison j’ai attendu d’avoir assez d’argent pour une mise de fonds de 20% car je n’aurais jamais accepté de payer les primes de la SCHL (Société Canadienne d’hypothèques et de Logement) qui, en plus, sont taxables au Québec
  33. Je traque mes entrées et sorties d’argent avec Quicken Canada Home & Business depuis plus de 10 ans. C’est vraiment bien parce j’ai mon historique depuis ce temps-là et j’ai fait de superbes découvertes (voir point 2, entre autres…) Je sais que je pourrais éviter de payer pour Quicken en utilisant une feuille excel, mais je traque également les entrées et sorties de mon entreprise et Quicken fait ça très bien. Ça vaut amplement les quelques 100$ que cela me coûte chaque année (taxes inclues)
  34. L’augmentation de mon revenu (quand je renouvèle un contrat ou quand j’en change) n’a absolument aucun impact sur mes habitudes de dépenses. Je me verse depuis longtemps 1,000$ par semaine et cela me convient amplement. Je mets le reste de côté, ou je le place
  35. Si je n’ai pas le choix de prendre un prêt (dans mon cas ce serait pour une hypothèque, mais je parle en général) je m’organise pour magasiner et faire jouer la concurrence. J’ai un dossier de crédit impeccable, ça aide à m’ouvrir les portes chez les banquiers

Voici donc la liste de tout ce qui me permet d’économiser sur le cours d’une année. En fait cet exercice m’a pris beaucoup de temps parce que ne pas dépenser sans raison valable est devenue une deuxième nature pour moi, je n’y pense même plus. C’est aussi une question de tempérament. Je sais que j’ai de la chance car je suis de nature frugale et minimaliste. Je n’ai pas d’addiction particulière, à part ma passion pour le hockey et pour les Canadiens de Montréal bien sûr ! D’ailleurs pour donner une image complète de moi je vais aussi écrire un article sur les points sur lesquels j’aime dépenser ou encore sur lesquels je n’ai pas le choix de dépenser. Je vous garantis que la liste sera beaucoup plus courte mais cela ne signifie pas que cela ne représente rien au niveau monétaire !

Et vous, de quelles façons économisez-vous?

Participez