Bilan financier d’avril 2020

Le mois d’avril a prolongé la lancée de mars; nous avons continué d’évoluer dans un monde complètement suréaliste, et en plus ça a été un mois particulièrement froid. D’un autre côté ce n’était pas plus mal étant donné que ça n’incitait personne à sortir de chez soi. Un plus pour le confinement entre d’autres termes!

Bilan financier d'avril 2020 Objectifs

Remarquez, pour moi, le confinement a vraiment eu du bon. Je fais partie de la minorité de grands chanceux dans ce monde. Bob est absolument déchainé, il s’est mis sur la mission de complètement remodeler la maison! Il faut dire qu’il y a du travail. Je me suis toujours occupée des travaux de maintenance mais je n’ai jamais trop prêté attention à l’esthétique ni même au pratique, faute de moyens et d’idées. Il a commencé par me construire un petit coin pour mon bureau, j’en avais parlé dans mon bilan du mois de mars. Je suis en télétravail depuis le 13 mars 2020 et je n’ai pas remis les pieds au bureau depuis. Encore mieux, mon bureau a officiellement fermé ses portes au public depuis la semaine dernière.

Et puis il s’est attaqué à la cuisine, il a retiré le mur entre celle-ci et le salon ce qui fait que nous avons maintenant une grande pièce très claire et très agréable à vivre, et le tout pour une fraction du prix! Il a également plusieurs autres travaux en tête et je pense qu’à la fin du confinement, nous allons nous retrouver avec une maison complètement redéfinie! Ce n’est pas pour me déplaire d’ailleurs. J’avais gardé cette maison pour que les enfants aient une base solide après notre divorce, mais je ne l’ai jamais vraiment aimé. Grâce à Bob ce sentiment est en train de changer.

Nous continuons de respecter les consignes du confinement à la lettre. Le seul qui sort vraiment, et il est très prudent, est Bob. Il se cantone à aller au Rona et Home Dépôt du coin pour ses projets de rénovation. Au niveau financier mes placements ont bien remonté en fin de compte mais je suis encore 30,000$ derrière ce que j’avais en février dernier.

Pour ce qui est de l’école, mon fils de 15 ans commence vraiment à trouver le temps long. Le pauvre n’a pas vu sa blonde depuis le début du confinement. Il a commencé à jouer de plus en plus aux jeux vidéos et même si j’essaye de garder un oeil sur ce qu’il fait il a besoin de l’internet pour faire ses devoirs donc je ne peux pas vraiment le surveiller pendant que je travaille. Je me dis qu’il a 15 ans et qu’il est grand temps qu’il commence à se prendre en main, mais quand j’essaye de le laisser plus libre de ses choix les évènements me prouvent qu’il n’est pas encore prêt. Sa prof de français par exemple m’a vite fait déchanter. Mon très cher fils a arrêté de faire ses devoirs en français, ça ne le « tentait plus »!! Voyez donc ça! Bref cela a pris une bonne engueulade et une solide remise à niveau pour qu’il rattrappe tout le temps perdu en plus de faire tous les autres devoirs à temps. Il y est parvenu mais je peux vous dire que je me méfie de ce qu’il me dit maintenant!

Le défi zéro dépense n’a plus vraiment eu de raison d’être pendant le mois d’avril… Je ne sors que pour faire l’épicerie le samedi… et quelques petites courses au cas où en semaine, à pied, pour me donner un but pendant nos promenades. Pas de take out, pas de dépenses, à part une sortie au bulk barn toutes les deux semaines pour refaire notre stock de bonbons. Nous regardons un film de la collection de Bob presque tous les soirs et on aime bien grapiller sur les bonbons, notre péché (plus ou moins) mignon. On ne boit pas, on ne fume pas, mais on a la dent sucrée!

Justement, cela a une incidence direct sur le poids, je peux vous confirmer que je grossis! J’ai de la peine à faire quelques milliers de pas par jour, je suis bien loin des 10 000 pas, qui devrait être l’objectif à atteindre. En plus il a fait franchement froid au mois d’avril et le froid, je ne supporte vraiment pas bien. J’ai fait de mon mieux pour marcher quand même, habillée comme une cosmonaute avec Bob qui m’accompagne sans broncher. Étant québécois de souche, le froid ne lui fait absolument pas peur mais malheureusement je ne peux pas en dire autant.

Mon aspiration au minimalisme en a aussi pris un coup. La maison étant en (grands!) travaux, il y a de la poussière et des objets partout. Je ne sais plus où donner de la tête. Je me suis résignée à mettre cet objectif sur la glace pour le moment mais quand la cuisine sera prête je vais pouvoir tout re-ranger dedans et donc éliminer tout le superflu! Pour le moment, je ne bouge pas sur ce point. J’attends patiemment que Bob ait fini et je reprendrai les rênes dès que je le pourrai!

Voici donc sans plus tarder où j’en suis sur mes objectifs sur l’année 2020. Je vous rappelle que ces objectifs ont été mis en place en suivant la méthode SMART

Objectif Numéro 1: Continuer de payer mon hypothèque

Cet objectif est en auto-pilote. Mon hypothèque est en fait la seule dette que j’ai donc il est hors de question que je ne la rembourse pas systématiquement.

En décembre 2019 je devais encore la coquette somme de 195,378.62$.

À la fin avril 2020 ce montant est descendu à 190,665.04$ (capital et intérêts confondus) ce qui veut dire que j’ai remboursé la somme de 1,313.14$ en avril. Depuis le début de l’année j’ai remboursé la somme de 4,713.58$!

Calculé différemment, j’ai atteint 20.55% de mon objectif qui est de rembourser 240,000$ dus.

Tout va bien!

Objectif Numéro 2: Continuer ma contribution au REEE des enfants

Cet objectif est en auto-pilote. J’ai fait ma contribution de 150$ comme prévu au 15 avril.

Même constat que pour mars, même si les placements REEE de mes enfants ont quand même très bien remonté par rapport à mes REER. Je ne vais pas transférer mes fonds maintenant, mais j’observe ce qui se passe. Il est possible que je le fasse, je n’ai pas encore pris ma décision. Je sais que je ne vais pas retirer de ce compte pour le moment étant donné qu’aucun de mes enfants n’est prêt à s’en servir, ce qui me fait gagner un peu de temps mais rien de dit que les marchés ne vont pas tomber de nouveau prochainement.

Objectif Numéro 3: Continuer à verser sur mon fonds Voiture

Cet objectif est en auto-pilote. Je continue à verser ma contribution de 50$ par semaine dans ce fonds, qui est un portefeuille de croissance équilibrée chez Tangerine.

Au 1er janvier j’avais la somme de 13,067.31$ sur mon fonds voiture.

Au 31 janvier le montant était de 13,519.89$. Sachant que j’ai effectué 5 versements de 50$, soit 250$ en tout, mon CELI chez Tangerine avait augmenté de 452.58$ – 250$ = 202.58$ pour le mois.

Au 30 avril le montant est de 13,000.11$. Sachant que j’ai effectué 4 versements de 50$ en avril, soit 200$ en tout, et que le mois dernier le montant était de 11,993.80$ mon CELI chez Tangerine a ce mois-ci augmenté de 13,000.11$11,993.80$ = 1,0006.31$. De ce montant je retire les 200$ que j’ai investis ce qui revient à une augmentation de 806.31$. C’est bien! Je respire de nouveau correctement!

Je ne suis pas au même niveau qu’en janvier puisqu’au 31 janvier le montant était de 13,519.89$ mais tout de même, nous sommes sur la bonne voie. De plus, étant donné que je n’ai jamais arrêté de verser 50$ par semaine, bon gré, mal gré, j’utilise la stratégie de moyenne d’achat (dollar cost averaging) qui fait que j’ai acheté quand le prix était bas. Je tiens le cap!

Objectif Numéro 4: Renflouer mon fonds d’urgence

Mon fonds d’urgence est une somme en argent liquide que je garde aussi chez Tangerine.

Le mois d’avril a aussi été difficile pour mon fonds d’urgence, surtout parce que j’ai du rembourser ma carte de crédit dont le montant était très salé, soit 1,844.15$. C’était du principalement aux frais de dentiste pour les enfants et moi-même, et du cadeau que j’ai acheté pour Bob que je n’ai pas pu lui offrir et que je ne peux même pas me faire rembourser… Sans compter quelques sorties au restaurant où je suis allée avec Bob avant le confinement. Au moins j’en ai profité… La bonne nouvelle est que ma prochaine facture de carte de crédit sera beaucoup plus légère, confinement oblige. J’ai 3,716.52$ dans mon fonds d’urgence Tangerine au 30 avril 2020.

Pour mon CELI « Croissance d’actions » donc avec un profil « agressif » qui complète mon fonds d’urgence à raison de 100$ par semaine que j’ai ouvert le 28 janvier et sur lequel je place 100$ par semaine: J’ai cotisé un total de 1,500$, et j’enregistre une baisse de 14.59$. Le montant total de mon investissement est de 1,485.41$. J’ai beaucoup de place de contribution, donc je garde le cap.

Le montant de mon fonds d’urgence est donc vraiment de 3,716.52$ + 1,485.41$ = 5,201.93$

C’est une toute petite augmentation de 24.95$ par rapport au 5,176.98$ que j’avais en février mais j’avais cette énorme facture de carte de crédit à payer donc j’estime que je m’en suis tout de même bien sortie.

En plus de cela mon compte Mylo est à 258.56$, soit une augmentation de 37.76$ par rapport au 220.80$ rapportés en mars. À noter, le coronavirus frappe aussi ce compte, évidemment puisque Mylo investit l’argent qu’on lui confie. Je devrais avoir plus, le montant a surtout augmenté avec l’arrondissement des sommes que j’ai dépensées.

En conclusion… Malgré un mois d’avril plus facile sur le plan financier, et une maison qui se remodèle comme par magie au fil des jours, je persiste dans ma stratégie, je paye mes factures, mes taxes et mon hypothèque, je dépense moins et je ne lâche pas. Même si les chiffres sont mauvais, crise oblige, je sais que nous allons voir le bout du tunnel un jour. Il faut juste se concentrer sur l’objectif final.

Objectif Numéro 5: Désencombrer la maison d’un objet par jour sur 12 mois

Comme annoncé plus haut je suis contrainte de lever le pied sur cet objectif et d’attendre que Bob ait fini avec tous les travaux de la cuisine. Ce n’est que partie remise!

Pour voir les progrès et tout ce que j’ai pu donner, recycler, jeter ou même ranger à sa place (ça fait également partie du « nettoyage ») jusqu’à présent, vous pouvez cliquer sur la catégorie Minimalisme.

Participez